Un projet, une formation

Le projet (compris ici comme l’intention qui unit les actes), c’est l’accès à la culture et aux pratiques musicales pour le plus grand nombre, notamment au sein de l’école républicaine.  Une enquête de 2006 a révélé qu’en Poitou-Charentes,  seuls 3,58% des enfants scolarisés ont bénéficié de l’apport d’un dumiste…

L’équipe du CFMI s’est donc engagée dans ce projet, convaincue de la dimension essentielle de l’éducation artistique dans la formation de la personne, dans un idéal d’expression et d’émancipation.

 

La formation  proposée  par  le  CFMI  n’est  pas une simple succession de cours et de stages. Fruit d’une évolution constante, elle se caractérise principalement par :

 

cfmi-poitiers-ambiance-artistiqueLa revendication d’une ambition artistique,

tant dans la formation au CFMI que dans le travail mis en jeu par les étudiants en milieu scolaire par exemple. La musique n’est ni une leçon de choses, ni une visite guidée. L’art n’est pas identifiable ni déclinable en « compétences visées » qui l’instrumentalisent et le dénaturent.

L’art est incertain, polémique, sensuel, culturel… La formation est une expérience artistique forte proposée aux étudiants. De nombreux musiciens et artistes de grande renommée,  engagés auprès du CFMI,  y contribuent de façon essentielle..

 

cfmi-poitiers-formationLa conviction que l’art appartient à tous,

et plus précisément à chacun, ce qui pose les questions de la démocratisation et de l’appropriation.

Dans cette démarche d’appropriation, le « faire », l’expérimentation, prime (sans l’exclure) sur l’approche conceptuelle, théorique et technicienne.

Une place essentielle est faite aussi aux pratiques collectives : Sous différentes formes, elles articulent projets artistiques (création de spectacles jeune public et de concerts, tournées), culture musicale et professionnelle, (cours, stages de terrain, séjours d’étude…)    où l’expression artistique de chacun  demeure fondamentale.

 

La dimension d’autoformation :

Le CFMI n’a pas vocation à « fabriquer des dumistes » selon un modèle préétabli.
Nous cherchons à permettre à chaque étudiant de développer « son propre dumiste » et de concevoir un projet professionnel argumenté qui lui corresponde et qui réponde à une exigence de service public.

 

cmfi-poitiers-formation-musiqueLa dimension de formation en alternance :

pour cela, des situations de stages de terrains et des situations d’expérimentations (ateliers, créations…) multiples -qui sont autant de mises en jeu- sont proposées aux étudiants.
A ces situations correspondent autant de ré écoutes, réflexions et analyses qui sont autant de mises en culture.
De cette alternance émerge une évolution qui constitue précisément ce qu’est une dynamique de projet.

 

poitou-charentes-formation-misicienLa notion de projet :

Il s’agit ici de chercher  les  réponses  possibles aux questions pourquoi  et  pour  quoi, dans la perspective d’identifier au mieux ce qu’est cette intention.
Le projet n’est donc pas conçu comme le simple choix d’un thème ni comme la réalisation  d’une liste d’actions à accomplir. Il est par nature évolutif, il exprime des convictions artistiques et éducatives qu’il met en œuvre.

 

Un accompagnement des étudiants

qui tend à leur permettre la recherche de sens et la construction de leur projet sans s’interposer dans leur démarche d’Apprenant : celui qui construit ses propres savoirs.

 

cfmi-formation-musicienUne conception territoriale et partenariale du métier de dumiste

Le dumiste est un agent de développement culturel « tout terrain » en matière d’éducation et de pratique musicale. Il est au service des collectivités territoriales et met en jeu de nombreux partenariats (dont il convient de préciser la nature) notamment avec les professeurs des écoles primaires.

 

Un engagement dans un projet d’éducation artistique en milieu scolaire

où le dumiste n’est pas un simple « spécialiste » qui viendrait apporter ponctuellement son renfort, mais un réel partenaire dont l’apport artistique contribue au projet éducatif de l’école et à son ouverture sur son environnement culturel.

 

formation-musicien-poitiersUne conception de la culture dans l’esprit de l’éducation populaire,

qui ne la réduit pas à l’œuvre d’art et prend en compte les cultures individuelles et collectives, locales et universelles. La culture est un mouvement, c’est, selon Condorcet « l’art de s’instruire par soi-même » pour « rendre la Raison populaire ».