Miracle et merveilleux dans la mentalité médiévale (S3)

Code : UHI105LI

Objectifs

Proposer aux étudiants de découvrir le Moyen Age occidental par le biais des croyances.

Les UE disciplinaires donnent la priorité à la découverte des institutions, des structures sociales, mais offrent peu de place à la réflexion sur ce que signifie « être une personne au Moyen Age, penser au Moyen Age, croire au Moyen Age, rêver au Moyen Age ». Montrer que le Moyen Age, encore trop souvent perçu comme une période obscure, est animé par un imaginaire foisonnant et que la limite entre le religieux et le magique est souvent très floue. A cette occasion, les étudiants découvriront aussi un pan entier de la recherche en histoire médiévale (croyances « populaires », imaginaire religieux, pratiques magiques), particulièrement actif et bien représenté au CESCM.

Contenu

Le cours concerne la période médiévale, en particulier les XIe-XIVe siècles, particulièrement riches en informations sur les croyances et représentations religieuses.

On y aborde d’abord les différents aspects du miracle, entre position officielle de l’Eglise et pratiques et croyances des fidèles (culte des reliques et des saints, pèlerinages), puis les manifestations du « merveilleux » (représentation des peuples imaginaires ; phénomènes extraordinaires ; le « merveilleux » dans la littérature), mais aussi les pratiques dites superstitieuses comme l’utilisation des amulettes et des charmes.
Le cours utilisera aussi bien la documentation écrite (textes distribués) qu’iconographique.

Contrôles des connaissances

Un écrit de 1 h 30 lors de la dernière séance de cours (dernière semaine du semestre) : questions de connaissances

Recherche

Menu principal

Haut de page