Conférence Nicole MOSCONI

Nicole Mosconi, professeure émérite en Sciences de l’Education à Paris Ouest-Nanterre, ancienne élève de l’ENS Sèvres, agrégée de Philosophie. La mixité dans l’enseignement secondaire : un faux-semblant?, Paris, PUF, coll. « Le pédagogue »,1989 ; Femmes et savoir, La société, l’école et la division sexuelle des savoirs, Paris, L’Harmattan, 1994 ; Égalité des sexes en éducation et formation, Paris, PUF, 1998 ; « Mai 68 : le féminisme de la « deuxième vague » et la critique du sexisme en éducation », 2008, Les sciences de l’éducation. Pour l’ère nouvelle, 41, n°3, CERSE, p.117-139 ; 2014, « Genre et éducation », in Laurie Laufer, Florence Rochefort, Qu’est-ce que le genre ?, Paris, Petite Bibliothèque Payot, ; 2016, De la croyance à la Différence des sexes, L’Harmattan ; 2017, Genre et éducation des filles, L’Harmattan

« Nous savons que les sexes sont différents. En réalité nous ne le savons pas, nous le croyons. La croyance à la Différence des sexes représente ce « nid de croyances » (Wittgenstein) qui affirme une différence essentielle et une complémentarité entre les sexes sous lesquelles se dissimule un ensemble d’inégalités entre les femmes et les hommes. Dieu, la Nature, la Science ont été invoqués par les sociétés pour donner un fondement transcendant et une légitimité absolue à cette croyance. Une pensée critique, appuyée sur les évolutions scientifiques actuelles, est nécessaire pour distinguer ce qui dans le sexe relève de déterminations biologiques, et qui ne concerne guère que les mécanismes de la procréation et quelques caractères sexuels secondaires, et ce qui ressortit au champ du psychisme humain, de la culture et de l’histoire. La croyance à la Différence et à la dichotomie des sexes apparaîtra alors comme une « mythologie » au sens de Roland Barthes. Elle varie selon les sociétés et se transforme selon les époques. Elle doit être questionnée et remise en question si l’on veut jeter les bases d’un mouvement vers l’avènement d’une égalité réelle, et non seulement formelle, entre tous les êtres humains ».

Nicole Mosconi, professeure émérite en sciences de l’éducation à l’université Paris Ouest Nanterre.

Recherche

Menu principal

Haut de page