Soutenance de thèse d’Emilie Richard – 21 novembre 2016

Quels modèles urbains pour demain ?
Les villes moyennes à l’épreuve des changements climatiques

Émilie Richard soutient sa thèse  le 21 novembre 2016 à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société à l’Université de Poitiers. La soutenance a lieu à 14h en salle Mélusine.

Sous la direction d’Yves JEAN et de Dominique ROYOUX

Le défi climatique et énergétique porte actuellement un certain nombre d’enjeux majeurs qui appellent à un tournant urbanistique. L’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et l’adaptation à des conditions climatiques futures moins clémentes, forment un nouveau mantra pour les acteurs territoriaux. On imagine et souhaite alors des pratiques d’aménagement et d’urbanisme plus aptes à maîtriser la croissance spatiale des villes, réduire les trajets effectués à l’aide de la voiture individuelle, relier efficacement les fonctions de la ville entre elles. Les réflexions sur de nouveaux modèles urbains, plus à même de répondre à ces problématique, sont à l’origine d’une production scientifique prolifique à l’heure actuelle. Dans un même temps, les acteurs territoriaux commencent à développer de nouveaux référentiels d’action appuyés sur des modèles techniques et peu contextualisés. Il semble ainsi apparaître que la promotion de nouveaux modèles urbains territoriaux, comme seule réponse des politiques publiques à la réduction et à l’adaptation aux effets des changements climatiques, reste d’une efficacité souvent limitée. L’hypothèse alors dégagée est tournée vers la prise en compte des aspirations et capacités des habitants par ces mêmes pouvoirs publics, de leurs pratiques et de leurs propres perceptions territoriales des contraintes, comme éclairage et début de réponse originaux sur ces thématiques complexes. Ce travail de recherche propose ainsi de travailler cette orientation spécifique à travers un exercice d’évaluation des modèles et pratiques de l’aménagement et de l’urbanisme actuels, et à travers un exercice de prospective, employée pour inciter une réflexion autour de nouveaux modèles urbains axés sur une accessibilité moins énergivore et plus agréable. Mots-clés : Modèles urbains, composition urbaine, changements climatiques, transition énergétique, référentiels d’action, modes de vie, habitants.

Composition du jury:

Mayté BANZO, Professeure, Université de Bordeaux Montaigne / Examinatrice
Christophe DEMAZIERE, Professeur, Université de Tours François-Rabelais / Examinateur
Cyria EMELIANOFF, Professeure, Université du Maine / Rapporteur
Yves JEAN, Professeur, Université de Poitiers / Directeur
Corinne LARRUE, Professeure, Université de Tours François-Rabelais / Rapporteur
Dominique ROYOUX, Professeur, Université de Poitiers / Co-directeur

 

Mots-clés : Modèles urbains, composition urbaine, changements climatiques, transition énergétique, référentiels d’action, modes de vie, habitants.

Recherche

Menu principal

Haut de page