Master rechercheDomaine : Sciences humaines et socialesMention : migrations internationalesSpécialité : migrations internationales : espaces et sociétés

Présentation

Nature

Formation diplômante

Diplôme national

Niveau de sortie

Bac + 5

Lieu

  • Poitiers

Objectifs

  • Se familiariser avec les textes théoriques fondamentaux,
  • Former aux méthodes d'analyse et de production de données,
  • Mettre en oeuvre un projet de recherche,
  • Utiliser des outils statistiques,
  • Maîtriser les outils de la recherche documentaire et des bases de données.

Compétences visées

Communes à la mention :
  • mobiliser des données existantes (démographiques-flux de personnes et de biens-, socio-économiques, environnementales), en produire de nouvelles et les analyser.
  • Les étudiants doivent être capables de proposer une analyse à différentes échelles spatiales. Cette approche s'inscrit dans différents domaines :
- les analyses spatiales, statistiques et cartographiques ;
- les politiques publiques et les temporalités du champ des migrations internationales ;
- les enjeux de sociétés et leurs mutations face aux mobilités des personnes ;
- les approches qualitatives et quantitatives.
  • capacités à  se repérer dans les réalités sociales et politiques contemporaines, de se situer dans le débat épistémologique par la maîtrise des concepts, schémas explicatifs, théories mises en œuvre dans le domaine des migrations internationales ;
  • capacités à évoluer dans un milieu interculturel, avoir le sens des relations humaines dans un contexte culturel différent.
  • maîtrise des outils méthodologiques (documents, écrits, statistiques, enquêtes de terrain) appliqués à l'étude des migrations internationales et des relations interculturelles.

Propres à la spécialité recherche :
  • Compétences organisationnelles :
- Réaliser une étude : poser une problématique ; construire et développer une argumentation ; interpréter les résultats ; élaborer une synthèse ; proposer des prolongements.
- Travailler en autonomie (établir des priorités, gérer son temps, s'auto-évaluer).
- Effectuer une recherche d'information et préciser l'objet de la recherche, analyser la pertinence, expliquer et transmettre.
- Mettre en œuvre un projet : définir les objectifs et le contexte.

  • Compétences relationnelles :
- Communiquer : rédiger clairement, préparer des supports de communication adaptés, prendre la parole en public, communiquer en langues étrangères (compréhension et expression écrites et orales)
- Travailler en équipe : s'intégrer, se positionner, collaborer.

  • Compétences scientifiques générales
- Respecter l'éthique scientifique
- Faire preuve de capacité d'abstraction
- Analyser une situation complexe
- Adopter une approche pluridisciplinaire

  • Compétences disciplinaires spécifiques (géographie, statistiques)
- Utiliser des outils statistiques;
- Utiliser des logiciels de cartographie;
- Utiliser des bases de données

Connaissances visées

Les enseignements privilégient une approche spatialisée de la dynamique des migrations internationales articulées avec les problématiques développées dans ce domaine par les disciplines des sciences humaines et sociales. Les objectifs pédagogiques privilégient donc une approche interdisciplinaire. Les enseignements proposent une analyse des concepts et des démarches scientifiques appliqués au champ des migrations internationales et de la construction de l'altérité. Ils mettent l'accent sur la lecture et l'analyse des textes fondamentaux, la connaissance et la maîtrise du vocabulaire des migrations internationales et des relations interethniques, les théories de l'analyse spatiale, les méthodes d'enquêtes et d'observation, la critique des sources et la production de données, les analyses statistiques, ainsi que l'acquisition des outils propres aux analyses démographiques des populations.

Communes à la mention :

La formation est axée sur l'examen et la compréhension de la mobilité des hommes et l'analyse des situations de contact entre groupes d'origines diverses, que produisent les migrations de populations. Elle se propose d'analyser les transformations dues à ces migrations tant dans les pays de départ que dans les pays d'accueil ou les pays dits de transit. Par une approche spatialisée sur les migrations internationales, l'objectif des enseignements est aussi d'interroger le destin des populations.

Propres à la spécialité recherche :
Le programme d'enseignements se donne ainsi pour but :
  • de familiariser les étudiants avec le corpus des textes théoriques fondamentaux concernant les processus migratoires et la construction de l'altérité et de leur présenter les avancées les plus récentes des recherches françaises et internationales dans ce domaine. L'objectif est de leur permettre de se repérer dans les réalités sociales et politiques contemporaines, de se situer dans le débat épistémologique par la maîtrise des concepts, schémas explicatifs, théories mises en œuvre dans le domaine des migrations internationales ;

  • de leur donner une connaissance des acteurs (Union européenne, organisations internationales, Etats, collectifs transnationaux, ONG, associations etc...), des réseaux transnationaux et des enjeux des dynamiques migratoires à l'oeuvre ;

  • de les former aux outils méthodologiques (documents, écrits, statistiques, enquêtes de terrain, analyses de discours) appliqués à l'étude des migrations internationales et des relations interculturelles et proposés dans le cadre de cette spécialité recherche ;

  • de les initier à la démarche comparative prenant en compte une variété de situations de contact de populations dans le monde.

Pour atteindre ces objectifs, l'enseignement comprend un tronc commun composé de cinq UE. Parmi l'ensemble des UE, des enseignements sont mutualisés avec la spécialité professionnelle « Conception de projets en coopération pour le développement » de la mention Migrations internationales. Cette mutualisation s'effectue à hauteur de 109 h de présentiel. Il est à noter que les étudiants pourront ajouter à leur formation des séminaires organisés par Migrinter, notamment dans le cadre de l'Ecole Doctorale SHES .

La formation dispense 183 heures de cours (145 heures des 4 UE théoriques et 38 heures de l'UE méthodologie) et 46 heures de TD (cours de langue et séminaires de l'UE Méthodologie), soit au total 229 heures.
La plus grande partie des enseignements est assurée par les chercheurs et les enseignants-chercheurs de Migrinter.
Interviennent également dans les enseignements des chercheurs en sciences sociales et humaines, français ou étrangers, d'origine disciplinaire diversifiée (sociologie, anthropologie, démographie, histoire, géographie et sciences politiques) spécialistes du domaine des migrations internationales, des processus de construction de l'altérité, des relations entre mobilités et mutations spatiales et de méthodologie. Il convient de souligner que l'offre en enseignement de méthodologie assure l'étudiant d'un « capital formation » qu'il pourra mobiliser pour son insertion professionnelle.

Admission

Accessible en

Formation initiale

Formation continue

Conditions d'admission

L'entrée en première année de Master est de droit pour les étudiants titulaires d'une licence du domaine SHS. Pour les étudiants titulaires d'une licence d'un autre domaine, leur inscription doit être avalisée par l'équipe de formation du Master.
L'admission en seconde année de la spécialité recherche est décidée par l'équipe de formation qui examine les dossiers de candidature dans lesquels les étudiants explicitent leur projet.

Peuvent être candidats à cette formation, tous les étudiants titulaires d'une Licence et d'une première année de Master validée (60 crédits) des domaines Sciences Humaines et Sociales abordant les thèmes de l'analyse spatiale et des mobilités, Droit et Sciences Sociales ainsi que des Instituts d'Etudes Politiques (IEP). La candidature est aussi ouverte à tout étudiant en reprise d'études, en Validation des Acquis de l'Expérience ou en provenance d'une université étrangère sous réserve de justifier du niveau de formation requis. Dans tous les cas, les candidatures sont soumises à l'examen de l'équipe de formation du Master.

Pour tous les candidats, il sera procédé à un examen du dossier de candidature. Il est demandé un niveau S2 ou équivalent ; ou une VAE (validation d'acquis ou d'expérience) ; ou une candidature en formation continue (selon décision de l'équipe de formation du Master recherche).
L'admission en seconde année de la spécialité professionnelle est prononcée par l'équipe de formation qui examine dans un premier temps les dossiers de candidature dans lesquels les étudiants explicitent leur projet, et dans un second temps, auditionne les candidats après présélection des dossiers. L'admission définitive des candidats est prononcée suite aux auditions.
La possibilité d'intégrer le Master en cours de formation est envisagée pour la deuxième année. Peuvent candidater tous les étudiants titulaires d'une Licence et d'une première année de Master validée (60 crédits) des domaines Sciences Humaines et Sociales, Droit et Sciences Sociales, Economie et Gestion et Santé. La candidature est aussi ouverte à tout étudiant en reprise d'étude, en Validation des Acquis de l'Expérience ou en provenance d'une université étrangère sous réserve de justifier du niveau de formation requis. Dans tous les cas, les candidatures sont soumises à l'examen de l'équipe de formation.
Indépendamment de la formation suivie et du niveau des résultats obtenus, sont particulièrement recommandées les expériences de stages et les expériences professionnelles dans les domaines de la formation.
La lettre de motivation annexée au dossier d'inscription doit montrer que le candidat est capable d'inscrire la formation proposée dans un projet personnel et professionnel, dans la continuité des études du premier grade universitaire. Pour tous les candidats, examen d'un dossier de candidature : niveau S2, ou équivalent, ou VAE ou candidature en formation continue (selon décision de l'équipe de formation du Master professionnel).

Programme

Stage

Stage optionnel

Stage à l'étranger

Stage

Les étudiants du Master recherche MIES ont la possibilité de suivre un stage en France ou à l'étranger lors du semestre 4, d'une durée variable selon les conventions signées avec les organismes d'accueil. Ce stage, qui doit être en liaison avec la formation suivie, fera l'objet d'une convention entre l'Université et l'organisme d'accueil.

Ces stages peuvent se dérouler dans divers organismes de recherche, des entreprises privées, des organismes publics, des collectivités locales. Deux tuteurs sont désignés : l'un parmi les enseignants de la formation et l'autre au sein de la structure d'accueil pour suivre chaque étudiant en stage.

Et après ?

Poursuites d'études

Etude doctorale

Débouchés professionnels

Secteurs professionnels :
Cette spécialité recherche forme des étudiants capables de concourir aux métiers de la recherche et de l'enseignement supérieur (EPST, Universités à l'échelle nationale et internationale). Elle couvre également les métiers de la recherche appliquée et permet aux étudiants de proposer leurs services aux structures privées (organisations internationales, organisations non gouvernementales, organisations de solidarité internationale...). Cette ouverture aux secteurs du privé et à l'international est possible dans la mesure où les notions enseignées dans cette formation combinent les approches conceptuelles, théoriques et pratiques.
Cette mention contribue à la formation de chercheurs des secteurs publics et privés, et de chargés d'études aux compétences pluridisciplinaires susceptibles d'analyser les mutations sociales et spatiales en relation avec les migrations internationales et la multiplication des situations pluriethniques. Cette formation permet de proposer des analyses concrètes des espaces concernés par les mobilités matérielles et immatérielles face aux processus de mondialisation. Il s'agit, par cette formation, de répondre aux questions que se posent les collectivités territoriales, les organisations internationales et les États qui sont confrontés aux circulations internationales et à leurs conséquences sociales et spatiales.

Métiers visés par la spécialité recherche :
Cette formation à la recherche fondamentale et appliquée forme :
  • des chercheurs et enseignants chercheurs des établissements publics et privés ;
  • des chargés d'étude pour des organismes internationaux (HCR, OIM, etc.) et nationaux (CIMADE, etc.) ;
  • des chargés d'étude des collectivités territoriales confrontés à la présence de populations étrangères ;
  • des chargés de mission du champ des migrations et des mobilités internationales, et ceux du secteur des relations interethniques ;
  • des chargés de mission des structures internationales publiques et privées ;
  • des experts pour des missions spécifiques.

Secteurs d'activités

  • Social
  • Histoire - géographie

Informations complémentaires

Au sein de la mention Migrations internationales des passerelles sont envisageables entre les 2 spécialités au cours de la formation avec l'accord des responsables du Master.

 

Délivrance d'un diplôme de maîtrise après obtention des 60 premiers crédits; orientation vers les concours de la fonction publique, notamment de l'enseignement ; orientation vers une autre mention ou spécialité du même domaine.

Contacts

Contacts formation continue

Consultez le site du SAFIRE : http://safire.univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour le 5 mai 2017


UFR Sciences humaines et arts

8, Rue René Descartes
TSA 81118
86073 POITIERS CEDEX 9
Tél. : +33 5 49 45 45 45
Fax : +33 5 49 45 45 79
Mail
Site web

Migrations internationales, espaces et société - MIGRINTER

MSHS - 5, rue Théodore Lefebvre - Bât. A5 TSA 21103
86073 Poitiers
Tél. : 05 49 45 46 40
Fax : 05 49 45 46 45
Mail
Site web

Lieu de préparation

Département Géographie
Bâtiment A4 - TSA 81118
3 rue Théodore Lefebvre
86073 Poitiers Cedex 9
Recherche d'une formation


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr