Master professionnel et rechercheDomaine : Sciences humaines et socialesMention : espaces sociétés environnementSpécialité : diagnostic socio-spatial, enjeux environnementaux et prospective territoriale

Présentation

Nature

Formation diplômante

Diplôme national

Niveau de sortie

Bac + 5

Lieu

  • Poitiers

Compétences visées

 Le Master Espaces et sociétés ambitionne d'apporter à chaque étudiant, quelle que soit la spécialité choisie par ce dernier, une formation  étayée sur cinq grands domaines de compétences :

La capacité à proposer une analyse à différentes échelles spatiales dans quatre principaux secteurs de connaissance :
  • les diagnostics socio-spatiaux et environnementaux
  • les politiques publiques et les temporalités des territoires et des sociétés
  • les approches qualitatives et quantitatives
  • les analyses spatiales, statistiques et cartographiques

La capacité à mobiliser des données existantes (socio-économiques, environnementales, démographiques, territoriales) à en produire de nouvelles et à les analyser.

La capacité à se repérer dans  les maillages territoriaux, les politiques publiques mises en œuvre et les territorialités des habitants, de se situer dans les débats épistémologiques et opérationnels par la maîtrise des concepts, des modes de représentation graphique et des formes d'action développées dans le domaine de l'analyse socio-spatiale.

La capacité à maîtriser des outils méthodologiques (documents, écrits, statistiques, enquêtes de terrain) appliqués  à l'analyse de l'environnement, des territoires et des politiques publiques.

La capacité à combiner une approche analytique et un regard multidisciplinaire appliqués aux interactions entre fonctionnement socio-spatial et représentations.

La voie professionnelle du Master forme des développeurs territoriaux capables d'appréhender, par une approche multiscalaire et des outils spécifiques (cartographie, SIG) 3 temporalités des mutations territoriales :
  • le temps long des territoires, pour comprendre l'ordonnancement des rapports sociétés/espaces
  • les mutations contemporaines abordées sous l'aspect des continuités/discontinuités historiques, économiques, sociales et culturelles
  • la prospective à moyen et long terme

Il développe des compétences en approche systémique des espaces géographiques. Depuis 2000 des modifications de contenu ont permis de mieux coller aux compétences requises par les fonctions publiques territoriale et d'Etat.
La voie recherche met l'accent sur la capacité à intervenir dans les domaines des EPST, de l'enseignement supérieur, mais aussi dans les expertises scientifiques et la recherche appliquée    

Connaissances visées

Communes à la mention :
Dans ses deux premiers semestres, la mention Espaces et Sociétés du Master SHS prévoit un tronc commun avec la première année du master Migrations internationales et une mutualisation des enseignements de la voie recherche et de la voie professionnelle. Chaque étudiant reçoit, au cours de ces deux premiers semestres une formation qui lui donne la connaissance des différents milieux professionnels (orientés vers la recherche ou l'action), de leurs modes de fonctionnement, de leurs méthodes respectives, de la complémentarité des connaissances produites. Ces enseignements qui associent théorie, méthodes et production de données, s'appuient sur les fondamentaux des thématiques approfondies en seconde année de master. Il est attendu du mémoire de TER un approfondissement bibliographique, la définition d'une problématique, la conception et l'application (éventuellement partielle) d'un dispositif méthodologique traduisant le positionnement théorique. Par ailleurs, l'étudiant prépare son projet de formation par le choix d'enseignements mutualisés avec d'autres  master 1 de SHES (Sciences Humaines, Economiques et Sociales), ayant pour objectif de l'aider dans son orientation.  Après le deuxième semestre et l'obtention des 60 premiers crédits, l'étudiant dépose une candidature dans la spécialité choisie. L'inscription en seconde année n'est pas de droit mais soumise à l'avis de l'équipe pédagogique de la spécialité.
 
Propres à la spécialité :
Le Master 2 forme des spécialistes capables de comprendre, sur le temps long, les dynamiques socio-spatiales des  territoires. Les enseignements analysent les mutations spatiales et fonctionnelles des territoires, les méthodologies d'observation (capacités à fournir des diagnostics car la demande des collectivités territoriales est en forte progression) et   les outils et méthodes prospectives (objectif d'élaboration de scenarii). Le Master 2 développe la compréhension des représentations et des jeux d'acteurs institutionnels à différentes échelles. L'objectif majeur du Master 2 est la mise en œuvre d'une interdisciplinarité croisée, entre disciplines de sciences humaines et sociales et en associant des professionnels issus de 5 types de structures : collectivités territoriales, chambres consulaires, administrations centrales de l'Etat, entreprises privées, organismes de recherches.

Admission

Niveau de recrutement

Bac + 3

Accessible en

Formation initiale

Formation continue

Conditions d'admission

L'entrée en Master 1  est de droit pour les étudiants titulaires d'une Licence Sciences Humaines et Sociales mention Géographie, Sociologie, Histoire ou titulaires d'une Licence des domaines Economie Gestion Communication, Droit et Sciences Sociales ou Sciences Politiques. Pour les étudiants titulaires d'une licence d'un autre domaine, leur inscription doit être avalisée par l'équipe de formation du Master.
Les conditions spécifiques d'admission pour le passage au troisième semestre du Master sont d'être titulaire d'un M1 du domaine Sciences Humaines et Sociales ou d'un autre domaine abordant les thèmes du diagnostic socio-spatial, des enjeux environnementaux et de la prospective territoriale. Les candidats aux S3 et S4 doivent déposer un dossier de candidature dans lequel ils présentent leur projet professionnel. L'accès au M2 est soumis à l'avis de l'équipe de formation de la spécialité ainsi qu'à une audition. Pour les étudiants ne possédant pas de diplôme de l'Université française, les règles d'équivalence en vigueur seront appliquées. La candidature est aussi ouverte à tout étudiant en reprise d'études, en Validation des Acquis de l'Expérience. Dans tous les cas, les candidatures sont soumises à l'examen de l'équipe de formation du Master.

Programme

Stage

Stage obligatoire

Stage à l'étranger

Stage

  • Stage 1 :
Durée : une semaine
Ce stage d'une durée d'une semaine fait l'objet d'une préparation par l'équipe pédagogique et de contacts préalables avec les professionnels amenés à accueillir les étudiants.Il se déroule en décembre et à pour objectif principal de faire découvrir aux étudiants répartis par groupes de 4, les différents acteurs d'un espace (ex. : en 2005 stage à la Communauté d'Agglomération de La Rochelle, en 2006 stage sur le thème de l'axe Poitiers-Limoges) et les problématiques qui émergent sur des thèmes particuliers, choisis à l'avance par l'équipe pédagogique (ex.: foncier, habitat, transports, paysage,...).

Les étudiants doivent eux-mêmes procéder à des rencontres avec des personnes-ressources, cerner les enjeux du territoire sur le thème qui les concerne, analyser les jeux d'acteurs aux différentes échelles pour élaborer des scenarii prospectifs. Ce travail de terrain d'une semaine est suivi d'une mise en forme et d'une restitution orale collective en présence des professionnels et des élus.

  • Stage 2 :
Durée : 12 à 20 semaines
Ce stage se déroule d'avril à septembre. Il est réservé à la voie professionnelle et fait l'objet d'une convention avec l'organisme d'accueil : entreprise, organisme public, collectivité territoriale ou bureau d'étude.  Le choix de cet organisme ainsi que du sujet sur lequel porte le stage sont validés par le jury du Master 2. Un tuteur est désigné pour chaque étudiant parmi les enseignants de la formation ainsi qu'un maître de stage au sein de l'organisme d'accueil.   

A l'issue du stage, complété par des recherches universitaires, l'étudiant soutient son mémoire devant un jury composé au moins de trois enseignants et d'un représentant de l'organisme d'accueil. Le mémoire doit répondre au cahier des charges négocié avec l'organisme d'accueil, comporter une analyse critique de l'expérience professionnelle et aborder les enjeux et débats conceptuels concernant le champ de l'organisation des territoires.

La soutenance du rapport se déroule dans la 2ème quinzaine de septembre.  

Et après ?

Débouchés professionnels

Le Master Espaces et sociétés spécialité "diagnostic socio-spatial, enjeux environnementaux et prospective territoriale" forme des chargés de mission et des chargés d'étude aux compétences pluri et transdisciplinaires susceptibles de comprendre et d'analyser les mutations socio-spatiales pour faire émerger des projets de développement prenant en compte la globalité des phénomènes et des échelles de travail afin d'assurer une dynamique durable des espaces concernés. Il s'agit de répondre au développement des politiques territorialisées et aux  actions concrètes de développement, même localisées et ponctuelles, qui exigent de nouvelles façons d'analyser les phénomènes, de croiser les données et au total de pratiquer et structurer les espaces.

Les profils des métiers sur lesquels les étudiants postulent sont les suivants :
  • chargé de mission en développement territorial
  • chargé de mission en aménagement urbain et rural
  • chargé de mission dans les observatoires des mutations socio-spatiales et des politiques publiques
  • chef de projet d'agglomération, de communauté de commune ou de "pays"
  • responsable de bureau d'études
  • chargé d'étude d'urbanisme
  • agent de développement
  • chargé de mission en chambre consulaire
  • Chargé d'étude et de recherche en sciences de l'homme
  • Enseignant-chercheur
  • Chercheur

Secteurs d'activités

  • Environnement - écologie
  • Immobilier - BTP - urbanisme

Informations complémentaires

L'expérience acquise durant les années 2000 à 2007 montre un élargissement géographique et disciplinaire des demandes d'entrée dans le Master 2. Ce dernier aspect conforte la nécessité de fonder le diplôme sur une interdisciplinarité croisée. La capacité d'accueillir à la fois des géographes, des sociologues, des historiens mais aussi des étudiants à l'origine biologistes, juristes, économistes ou par exemple urbanistes est particulièrement riche sur le plan pédagogique. Elle permet de générer des promotions d'étudiants qui échangent à partir de leurs savoirs différents lors de travaux en groupe et de terrain. Par la suite ils participent en tant que jeunes professionnels à l'élargissement des réseaux d'acteurs et au décloisonnement des idées et des pratiques dans le domaine de l'action territoriale.
La pratique d'une pédagogie différenciée et d'un suivi adapté à chacun facilite ainsi les réorientations disciplinaires et crée une certaine polyvalence des étudiants indispensable à la mise en œuvre de leur projet professionnel.

En amont du Master 2, des réorientations sont possibles au moment du second semestre du Master 1. Des étudiants peuvent alors inverser leur choix originel entre voie professionnelle et voie recherche. Il leur est possible également de s'orienter vers les concours de la fonction publique territoriale ou de la fonction publique de l'éducation. Enfin ils peuvent se réorienter vers une autre mention du même domaine.

Contacts

Renseignements

Samuel ARLAUD

Contacts formation continue

Consultez le site du SAFIRE : http://safire.univ-poitiers.fr

Dernière mise à jour le 7 juin 2016


UFR Sciences humaines et arts

8, Rue René Descartes
TSA 81118
86073 POITIERS CEDEX 9
Tél. : +33 5 49 45 45 45
Fax : +33 5 49 45 45 79
Mail
Site web

Candidature

► Consulter le site du département de Géographie
Recherche d'une formation


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr