Alexandra Roux

Autoportrait 1

Agrégée de philosophie (1993) et docteur en philosophie (octobre 2000).

Maître de conférences de Philosophie à l’Université de Poitiers depuis 2007.

Membre-chercheur du Centre de Recherches sur Hegel et l’Idéalisme Allemand de l’Université de Poitiers depuis 2000 (EA 2626).

Adjointe de Gilles Marmasse, directeur de l’Equipe d’Accueil Métaphysique Allemande et Philosophie Pratique.

Membre du Conseil d’Administration de l’Association Louis Lavelle (Paris) depuis 1998.
Membre du Groupe d’Etudes sur le Spiritualisme depuis 2010, Paris, Institut Catholique de Paris.


DOMAINES D’ENSEIGNEMENT

– Métaphysique & Ontologie ; Philosophie de la connaissance ; Philosophie générale ; Philosophie de la religion

– Histoire de la philosophie moderne ; Philosophie du XVIIe siècle ; Idéalisme Allemand.

————————————

CHAMPS DE RECHERCHE

– Métaphysique & Ontologie ;  Philosophie de la connaissance ; Anthropologie métaphysique.

– Corpus : Idéalisme allemand (Kant, Fichte, Hegel, Schelling, Eschenmayer) ; Philosophie de l’Âge classique (Descartes, Malebranche, Berkeley) ; Réceptions croisées de la philosophie allemande et de la philosophie française modernes.

– Spécialités : Malebranche, Schelling.

————————————

PRINCIPALES PUBLICATIONS

La question de la mort, Paris, L’Harmattan, 1999, 238 p.

– Commentaire du livre II de La Recherche de la vérité de Malebranche, De l’imagination, Paris, Ellipses, 2006, 126 p.

– L’ontologie de Malebranche, Paris, Hermann, août 2015, 300 p.

– Traduction française inédite, présentée, annotée & commentée de : C. A. Eschenmayer, La philosophie dans son passage à la non-philosophie, Paris, Vrin, 2005, 317 p.

– Réédition et présentation de : Léon Ollé-Laprune, La philosophie de Malebranche, 2 vol., Paris, L’Harmattan, 2009, préface sur « Léon Ollé-Laprune, le premier monographe de Malebranche », vol.1, pp. I-CXVII.

Direction d’ouvrages collectifs

– Schelling et l’élan du « Système de l’idéalisme transcendantal », en collaboration avec Miklos Vetö, Paris, L’Harmattan, 2001, 302 p.

– Schelling en 1809. La liberté pour le bien et pour le mal, Paris, J. Vrin, 2010, 354 p.

– Schelling philosophe de la mort et de l’immortalité. Études sur Clara, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, 277 p.

LIVRES A PARAÎTRE

– Schelling, l’avenir de la raison. Rationalisme et empirisme dans sa dernière philosophie (mars 2016, éditions du Félin)

– Le cercle de l’idée. Schelling devant Malebranche (2017, Honoré Champion).

Bibliographie complète

 

Recherche

Menu principal

Haut de page