Philippe Grosos

Photo

-Professeur à l’université de Poitiers depuis 2011
-Directeur du département de philosophie depuis 2014.

Titres et diplômes :

– Habilitation à Diriger des Recherches : Du système à l’existence. Soutenance sur travaux, présentée sous la direction du Professeur Didier Franck, à l’Université de Paris-X-Nanterre (2007).
– Doctorat de philosophie : Système et Subjectivité. Étude sur la genèse et la disparition du concept de système, sous la direction du Professeur Jean-François Courtine, à l’Université de Paris-X-Nanterre, (1994).
– Agrégation (1988), CAPES (1987)

Fonctions antérieures :

– Professeur assistant en Philosophie moderne et contemporaine à l’Université de Lausanne (Suisse) de 2005 à 2011.
– Professeur en classes préparatoires de 1998 à 2005.
– Chargé de cours à l’Université de Nancy-II en 2000-2001.
– Chargé de cours à l’Université de Paris-IV-Sorbonne de 1996 à 1998.
– Pensionnaire de la Fondation Thiers (C.N.R.S.) de 1992 à 1995.
– Professeur de philosophie en lycée de 1987 à 1992, et de 1995 à 1998.
– Élève de l’ENS de Fontenay-aux-Roses (1983-1987)

Champs d’enseignement et de recherches :

– Idéalisme allemand
– Phénoménologie
– Esthétique

Distinction :

– Prix Mercier 2015 de l’Institut supérieur de Philosophie de l’Université catholique de Louvain

Publications :

Livres :
Système et subjectivité. L’enjeu de la question du concept du système. Fichte, Hegel, Schelling, Paris, Vrin, 1996, 334 pages.
Philosophie et théologie de Kant à Schelling, Paris, Ellipses, 1999, 141 pages.
L’inquiète patience. Étude sur le temps requis, Chatou, La Transparence, 2004, 185 pages.
Péguy philosophe, Chatou, La Transparence, 2005, 165 pages.
Questions de système. Études sur les métaphysiques de la présence à soi, Lausanne, L’Age d’Homme, 2007, 195 pages.
L’existence musicale. Essai d’anthropologie phénoménologique, Lausanne, L’Age d’Homme, 2008, 137 pages.
L’ironie du réel à la lumière du romantisme allemand, Lausanne, L’Age d’Homme, 2009, 166 pages.
Comme un corps lourd dans une eau sombre. Essai sur le rayonnement paradoxal du mal, Genève, Labor & Fides, 2011, 127 pages.
Phénoménologie de l’intotalisable, Paris, Cerf, 2013, 210 pages.
Le réversible et l’irréversible. Essai sur la réversibilité des situations d’existence, Paris, Hermann, 2014, 186 pages.
L’artiste et le philosophe. Phénoménologie des correspondances esthétiques, Paris, Cerf, 2016, 272 pages.
– Signe et forme. Philosophie de l’art et art paléolithique, Paris, Cerf, 2017, 238 pages.

 

Traductions :
-G.W.F. Hegel : Écrits sur la religion (1822-1829). Texte traduit avec Jean-Louis Georget, et augmenté d’une préface : « Die Aufhebung des Glaubens : langue hégélienne et expression théologique. », Paris, Vrin, 2001, 178 pages.
-Hermann Schmitz, Brève introduction à la nouvelle phénoménologie. Traduction et introductions de Jean-Louis Georget et Philippe Grosos, Le Cercle Herméneutique, 2016, 140 pages.

 

Direction d’ouvrages :
Antoine Émaz, Nice, Nu(e), septembre 2006, 198 pages.
Henri Maldiney. Phénoménologie et sciences de l’homme, Lausanne, L’Age d’Homme, 2010, 264 pages (en collaboration avec François Félix).
La réception croisée de Hegel en Allemagne et en France au XIXe siècle, Lausanne, L’Age d’Homme, 2011, 168 pages (en collaboration avec François Félix).
Erotisme païen, érotisme biblique, Lausanne, L’Age d’Homme, 2012, 184 pages (en collaboration avec François Félix).
Henri Maldiney. Phénoménologie, psychiatrie, esthétique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, 150 pages (en collaboration avec Jérôme de Gramont).
Musique nationale. Philosophes et musiciens dans l’Europe du XIXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, 208 pages.
Shakespeare au risque de la philosophie, Paris, Hermann, 2017, 526 pages (en collaboration avec Pascale Drouet).

 

Éditions d’œuvre :
-Charles Péguy, Jeanne d’Arc. Drame en trois pièces, Pau, Éditions de Vallongues, 1998. Texte augmenté d’une préface : « Les “blancs”, à l’origine… », 772 pages
-Henri Maldiney, Regard Parole Espace, Paris, Cerf, 2012 (avec Ch. Chaput et M. Villa-Petit), 408 pages
-Henri Maldiney, Le legs des choses dans l’œuvre de Francis Ponge, Paris, Cerf, 2012 (avec F. Félix, C. Gros et M. Villa-Petit), 100 pages
-Henri Maldiney, Aîtres de la langue et demeures de la pensée, Paris, Cerf, 2012 (avec F. Félix, A. Gillis, C. Gros et J. Laurent), 450 pages
-Henri Maldiney, L’art, l’éclair de l’être,  Paris, Cerf, 2012 (avec Ch. Chaput, A. Gillis, C. Gros et J. Laurent), 336 pages
-Henri Maldiney, Aux déserts que l’histoire accable. L’art de Tal-Coat, Paris, Cerf, 2013 (avec D. Ducard), 144 pages
-Henri Maldiney, In Media Vita suivi de La dernière porte, Paris, Cerf, 2013 (avec Ch. Chaput), 68 pages
-Henri Maldiney, L’espace du livre, Paris, Cerf, 2013, 62 pages

 

Articles :
-« Système et systémique », Philosophie n°29, hiver 1991, p. 53 à 76.
-« Charles Péguy et l’esprit de système: la résolution poétique », Philosophie n°36, automne 1992, p. 10 à 31 (repris : dans L’Amitié Charles Péguy, n°64, octobre-décembre 1993).
-« La musique et les limites du système », Archives de Philosophie, janvier-mars 1993, tome 56, cahier 1, p. 101 à 121.
-« L’inquiète patience dans la pensée de Péguy et de Bergson », L’Amitié Charles Péguy, n°71, juillet-septembre 1995, p. 122 à 143.
-« Les “blancs” dans la Jeanne d’Arc de Péguy », L’Amitié Charles Péguy, n°74, avril-juin 1996, p. 76 à 93.
-« Parler marcher se taire », Cahiers de l’Association Internationale des Études Françaises, n°49, mai 1997, p. 389 à 407 (repris dans L’Amitié Charles Péguy, n°79, juillet-septembre 1997).
-« De la critique du système à l’élaboration du chant. Note sur Heidegger », Philosophie n°55, septembre 1997, p. 44 à 72.
-« Cela : le chant. Note sur la poésie de Salah Stétié », Acte du colloque de Cerisy-la-salle, Presses universitaires de Pau, septembre 1997, p. 191 à 197.
-« Michel Henry ou le dernier système », Études philosophiques, n°2, 1998, p. 197 à 218.
-« Le théâtre, le poème et les blancs. Sur la Jeanne d’Arc de Charles Péguy. », L’Amitié Charles Péguy, n°82, juin 1998, p. 113 à 124 (repris dans la revue op. cit., n°10, 1998 : «Propriétés de l’écriture »).
-« Du sustèma à la constitutio : note sur le stoïcisme », Archives de Philosophie, octobre-décembre 1998, tome 61, cahier 4, p. 727 à 742.
-« Sur un prétendu désir de poésie. », Revue Poésie/première, n°16, mars-juin 2000, p. 45 à 53.
-« Respirer dans la poésie de Bernard Vargaftig », Ralentir travaux, n°16-17, printemps-été 2000, p. 42 à 50 (repris dans Serta, revista iberorrománica, Poesía y pensamiento poético, n°5, 2000).
-« La réponse de l’œuvre : Péguy et Bernanos face à la modernité. » in Péguy, Bernanos et le monde moderne. Histoire et liberté, Paris, Honoré Champion, 2000, p. 139 à 153.
-« Péguy et la langue philosophique allemande », L’Amitié Charles Péguy, avril-juin 2000, p. 233 à 244.
-« Entre Saint-Just et Hegel : la tentation jacobine de Charles Péguy » in Dans la tradition de Péguy, Hommage à Angelo Prontera, Université de Montpellier III, 2002, p. 259 à 278.
-« Du bégaiement. Note sur l’oralité dans la langue écrite» in La voix sous le texte, Presses de l’Université d’Angers, 2002, p. 9 à 20.
-« L’expérience du rien dans la philosophie de Henri Maldiney » in Henri Maldiney – une phénoménologie à l’impossible, Le cercle Herméneutique, 2002, p. 143 à 165.
« Cette histoire qui pénètre tout. Sur une thèse de Charles Péguy », Cadmos, n°1, 2002, p. 73 à 86.
-« Dire, écrire les lois », Cadmos, n°4, 2003, p. 65 à 73.
-« Patience et inquiétude selon Hegel », Philosophie n°80, 2003, p. 19 à 38.
-« L’irréversible excès. Sur la phénoménologie de Jean-Louis Chrétien », Revue de théologie et de philosophie, volume 135, 2003, p. 223 à 239.
-« L’existence impossible : Kierkegaard et Binswanger », Quaestio, n°3, 2003, « L’existence », p. 265 à 279
-« L’irreprésentable dans la philosophie hégélienne ou le paradoxe de la dialectique », Le Philosophoire, n°22, 2004, p. 223 à 231.
-« Vin et vérité. Une esthétique de la rupture », Cadmos, n°5, 2004, p. 65 à 79.
-« L’humain, vivant paradoxal ou l’enjeu d’un modèle oublié », Le Philosophoire, n°23, automne 2004, p. 63 à 88.
-« Parole et musique : l’existence musicale de Henri Duparc », Cadmos, n°7, printemps 2005, p. 125 à 135.
-« La médecine douce d’Antoine Émaz ou comment se sauver du nihilisme par les plantes », revue Nu(e) n°33, Nice, septembre 2006, p 151 à 155.
-« Jouer », Cadmos n°10, automne 2006, p. 87 à 96.
-« De la science la plus difficile à la science la plus importante. Sur l’identité personnelle », Études philosophiques, n°2, 2007, p. 183 à 192.
-« La musique et le corps » in Henri Maldiney, Philosophie , art et existence, Sous la direction de Chris Younès, Paris, Cerf, 2007, p. 59 à 76.
-« L’arbre cartésien », Cadmos, n°11, 2007, p. 89 à 97.
-« La théologie en question. Remarques à propos du livre de Pierre Gisel, La théologie », Revue de théologie et de philosophie, vol. 140/2008-IV, p. 313 à 317.
-« La collusion des temps dans la prose de Bernard Vargaftig », in Bernard Vargaftig. L’énigme du vivant, Méthode n°15, Bandol, Vallongues, 2009, p. 81 à 85.
-« Montaigne et Pyrénées. Note sur l’écriture de soi dans les Essais », Revue de théologie et de philosophie, vol. 141/ 2009 – III, p. 243 à 252.
-« Une phénoménologie de l’origine », in Henri Maldiney. Phénoménologie et sciences de l’homme, Lausanne, l’Age d’Homme, 2010, p. 245 à 258.
-« Quand Jules est au violon… Musique classique et jouissance corporelle », Le cercle Herméneutique, 2010, p. 89 à 102.
-« Rythme et performance », in Studia Philosophica, Vol. 69/2010, Genève, 2010, p. 163 à 172.
-« Traduction, trahison, réception : Charles Bénard et Augusto Vera, premiers traducteurs de Hegel en français », in La réception croisée de Hegel en Allemagne et en France au XIXe siècle, Lausanne, L’Age d’Homme, 2011, p. 33 à 46.
-« Le chant, entre signifiance et signification », Analyse musicale, n°67, décembre 2011.
-« L’inexpérience de la foi », in L’expérience religieuse. Approches empiriques. Enjeux philosophiques, Dir. Anthony Feneuil, Paris, Beauchesne, 2012, p. 23 à 32.
-« L’excès de l’inintégrable », in Le religieux entre science et cité. Penser avec Pierre Gisel, Genève, Labor et Fides, 2012, p. 75 à 82.
-« Jean Potocki ou l’expérience de l’intotalisable », in Entretiens sur le Manuscrit trouvé à Saragosse, Dir. François Rosset, Lausanne, Études de Lettres n°4/2012, p. 15 à 25.
-« Modernité, situation et inachèvement selon Péguy », in Charles Péguy, Paris, Cerf, « Les Cahiers du Cerf », 2014, p. 69 à 84.
-« La ironía tragicómica de lo intotalizable »,in Intus-Legere Filosofía, Año 2014, vol. 8, n°1, Universidad Adolfo Ibáñez, Santiago, Chili, p. 9 à 23.
-« Clara ou le récit comme totalité intotalisable », in Schelling. Philosophe de la mort et de l’immortalité, Dir. Alexandra Roux, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 39 à 47.
-« La possibilité de l’impossible. Maldiney lecteur de Kierkegaard », in Kierkegaard et la philosophie française, Dir. J. Leclercq, J. Hernandez-Dispaux et G. Jean, Presses Universitaires de Louvain, 2014, p. 101 à 111.
-« Lire Hegel. Avec ou sans la cohérence du système ? », in Revue philosophique de Louvain, 2014, 112(4), p. 655-672.
« Sur le style héroïco-tragique de Péguy », in Pensée de Péguy (Dir. B. Chantre, C. Riquier et F. Worms), Paris, Desclée de Brouwer, 2015, p. 199 à 215.
-« Musique, histoire et rythme : les “émergences imprévisibles” selon Hugues Dufourt et Henri Maldiney », in Xi Dong/Ouest-Est. Voies esthétiques (Dir. François Félix), Lausanne, L’Age d’Homme, 2015, p. 99-111.
-« La phénoménologie à l’épreuve de l’œuvre littéraire », in La littérature comme expérience. Phénoménologie et œuvres littéraires (Dir. J. de Gramont), Éditions de Corlevour, 2015, p. 182 à 197.
-« Portrait de Liszt en Aufklärer », in Musique nationale. Philosophes et musiciens dans l’Europe du XIXe siècle (dir. Ph. Grosos) Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 91 à 102.
-« Vers quelle phénoménologie de l’art ? Poésie et prose chez Maldiney et Ricœur », in Langage et pensée dans la philosophie française, C. Denat et P. wotling (dir.), Reims, Épure, 2016, p. 119 à 133.
-« Schelling ou Hegel: odyssée ou phénoménologie de l’esprit ? », in Revue Germanique Internationale (dir. D. Levinas), CNRS Éditions, 24/2016, p. 45-56.
-« L’ironie comme philosophie première », in Revue Philosophique de Louvain, 2016, 114(2), 331-364.
-« Le mal compris. Théologie et philosophie face au mal », in Le Philosophoire, n°47, printemps 2017, p. 233 à 245.
-« L’identité de système », in La Science de la logique au miroir de l’identité, (dir. G. Gérard et B. Mabille), Bibliothèque philosophique de Louvain, Louvain/Paris, Peeters, 2017, p. 371-382.
-« Shakespeare, la philosophie et le malentendu », in Shakespeare au risque de la philosophie, P. Drouet et Ph. Grosos (dir.), Hermann, 2017, p. 467 à 482.

 

Traductions d’articles :
-Kant : « Description physique de la terre. », Philosophie n°5, février 1985. (Participation à une traduction collective)
-Hegel : « Science de la logique, I, L’Être, section 1, chapitre1 » Présentation et traduction, in Le néant. Contribution à l’histoire du non-être dans la philosophie occidentale, ouvrage collectif sous la direction de Jérôme Laurent et Claude Romano, Paris, PUF, 2006.

Organisation de colloques, journées d’études et séminaires :
-Conférence prononcée par le professeur Henri Maldiney le 23 mai 2006 à l’Université de Lausanne : « L’idée de système »
-Colloque Henri Maldiney, Université de Lausanne, mardi 3 mars et mercredi 18 novembre 2009 : « La phénoménologie et l’apport des sciences humaines dans l’œuvre de Henri Maldiney ».
-Colloque Hegel, Université de Lausanne, 22 et 23 mars 2011 : « La réception croisée de Hegel en Allemagne et en France au XIXe siècle ».
-Colloque Henri Maldiney, Université de Poitiers et Institut catholique de Paris, 11 et 12 janvier 2013 : « Henri Maldiney : un siècle de philosophie »
-Colloque « Philosophie de la musique et État-Nation dans l’Europe du XIXe siècle », 26 et 27 mars 2015
-Colloque « Shakespeare au risque de la philosophie », 16-18 mars 2016, en partenariat avec Pascale Drouet (Études anglophones, université de Poitiers)

 

Autres responsabilités scientifiques et administratives :
– Co-responsable de la réédition des Œuvres de Henri Maldiney aux éditions du Cerf depuis 2011.
– Co-fondateur de L’Ouvert – Revue Henri Maldiney et responsable de la publication de 2009 à 2010.
– Co-directeur de la collection « Être et devenir » au Éditions l’Age d’Homme depuis septembre 2007.
– Co-fondateur de la revue Cadmos et directeur de publication de 2002 à 2007.

Recherche

Menu principal

Haut de page