Débouchés

La médiation est désormais un secteur d’activité nettement identifié. La fonction d’interface qu’elle a vocation à assumer peut prendre des formes très diverses suivant le domaine dans lequel elle s’inscrit et les fins qu’on lui assigne.

Le master « Médiation et modèle de développement » apporte un complément de formation indispensable à des acteurs judiciaires, avocats et autres,  désireux d’acquérir et analyser les techniques de la médiation dont il ont besoin dans l’exercice de leur profession. Il constitue aussi une formation complète pour des professionnels de la médiation, susceptibles d’être sollicités par les juridictions compétentes, dans le cadre d’une démarche visant à promouvoir des méthodes alternatives au procès de résolution des conflits (médiation civile, pénale et familiale).

Le master « médiation et modèle de développement » forme enfin, en un sens élargi, des médiateurs sociaux, œuvrant le plus souvent dans le secteur associatif et para-public et s’attachant à la création,  à la restauration et à l’entretien du lien social. L’activité du médiateur social consiste à instaurer les conditions à partir desquelles des personnes vont pouvoir résoudre le conflit qui les oppose. Cette activité peut se déployer dans le secteur social et culturel, dans le secteur de la scolarité et de la santé.. Il s’agit alors, le plus souvent d’assurer une fonction d’interface entre les familles, les intervenants sociaux, les associations et les institutions. Le médiateur peut également intervenir dans l’espace social et public, dans les transports, et avoir pour rôle d’assurer, par le dialogue, une forme de régulation des rapports inter-personnels, ainsi que de prévention et de règlement des conflits.

Les employeurs sont des collectivités locales et territoriales, commune, département), des établissements publics, des OPAC, OPHLM, des GIP (groupement d’intérêt public), des groupements d’employeurs, des associations…

Recherche

Menu principal

Haut de page