Organisation des études

La formation comporte :
– 300 heures de cours et de T.D.
– un stage obligatoire en milieu professionnel de trois mois (mars-mai) avec un tuteur dans le lieu d’accueil. La recherche du stage est effectuée par l’étudiant(e), la détermination de son contenu est définie par l’étudiant avec son responsable de stage et son tuteur de stage.

Le mois de juin est consacré au rattrapage éventuel de cours, à la rédaction des mémoires (rapport de stage et mémoire de recherche) et à leur soutenance.

L’enseignement prendra des formes variées : cours magistraux, travaux dirigé, séances d’exposés suivies de discussion, interventions de professionnels, conférences de personnalités invitées.

|
Premier semestre
UE1 Médiation et communication dans les organisations (40h CM + 20h TD)
UE2 Théories morales et politiques contemporaines de la justice (80h CM +40h TD)
UE3 L’organisation du travail et la psychologie sociale des organisations (40h CM + 20h TD))
UE4 Outils (Langues, TIC, insertion) (30h TD)
UE5 Droit et médiation (40h CM + 20h TD)
UE6 Médiation et problèmes contemporains (20h CM + 10h TD)

Deuxième semestre
UE1 Connaissance des milieux professionnels (90h TD)
UE2 Séminaires doctoraux : au choix Identité et différences ou Analyse des situations de crise (22h CM)
UE3 Rapport de stage
UE4 Mémoire|

Les enseignements sont délivrés par des universitaires et des professionnels.

Un encadrement est assuré par un tuteur ou une tutrice.

Le détail des enseignements, l’organisation de l’emploi du temps et le nom des responsables des modules seront communiquées en septembre.

Modalités du contrôle des connaissances

– un contrôle continu avec épreuves écrites ou orales
– un examen écrit (une dissertation) en philosophie
– un mémoire de recherche (une quarantaine de pages) sur un sujet déterminé en début d’année, soutenu en fin d’année
– un rapport de stage individuel (une quarantaine de pages), soutenu en fin d’année devant un jury composé d’un universitaire et d’un professionnel

L’ensemble des épreuves est compensable, le diplôme étant validé à partir du moment où la moyenne générale des trois séries d’épreuve, chacune affectée de son coefficient, est égale ou supérieure à 10/20.

Les étudiants sont invités à évaluer leur formation.

Recherche

Menu principal

Haut de page