Les dates et les horaires suivants sont donnés à titre indicatif et pourront subir des changements. Consultez régulièrement l’emploi du temps sur l’ENT pour prendre connaissance des éventuelles modifications et des salles attribuées.

 

Contenu Nb d’heures Crédits ECTS Coef.
Humanités numériques

Lecture et traitement des sources I : les textes

Atelier interdisciplinaire du laboratoire

12h TD

24h CM

6h CM

3 1

Humanités numériques – H4MX103M

Émilie Kurdziel (resp.)

Au croisement de l’informatique et des SHS ou des lettres, regroupant un ensemble d’outils numériques, de méthodes et de protocoles de natures diverses, les Humanités numériques (ou Digital Humanities) sont un champ aux frontières mal définies, mais en plein développement.

La formation, organisée sous la forme de 6 séances de 2 heures, se veut une initiation à ce champ et aux débouchés qu’il est susceptible d’offrir, et fera intervenir chercheurs et professionnels.

 

Lecture et traitement des sources I : les textes – H4MX102M

Lucie Malbos, Claudio Galderisi, Pierre-Marie Joris

  • Lucie Malbos : Hagiographie, récits de voyage, sagas.

Textes littéraires et sources historiques ne s’opposent pas : c’est leur approche, leur utilisation, leur interprétation qui varie, selon qu’elle est le fait d’un littéraire ou d’un historien. Il s’agira donc de voir au cours de ce séminaire ce que l’historien peut tirer de textes traditionnellement qualifiés de « littéraires » (hagiographies, récits de voyage, sagas islandaises par exemple), en se livrant à un travail de contextualisation du texte en question, qui exige, comme toute autre source rigueur et prudence, prise de recul et distance, et qui permet de resituer le discours des acteurs au sein de leurs autres pratiques.

4 séances de 2h

 

  • Claudio Galderisi : Initiation aux pratiques ecdotiques.

Lorsque le parlement anglais vota sur la mort de Charles Ier, l’archevêque de Canterbury, méfiant, aurait libellé ainsi son vote : « Si consentiunt omnes, ego non dissentio ». Lorsqu’en 1680, Charles II décida de poursuivre les régicides, l’archevêque aurait soudoyé un greffier pour qu’il corrigeât le registre des procès-verbaux du Parlement en ajoutant un point : « Si consentiunt omnes, ego non. Dissentio ». C’est ce que rapporte aussi Remi d’Auxerre, au IXe siècle, à propos d’une conjuration contre Charlemagne, lors de laquelle le plus astucieux des traîtres libella ainsi sa décision : « Etsi omnes recesserint, ego autem non hic stabo », pour prétexter ensuite, lorsqu’on lisait son engagement à son roi, que c’était justement mal ponctué, parce qu’il fallait mettre un point entre non et hic.

C’est de ces détails apparents qu’est faite l’édition de textes et son histoire. Ce sont ces minuties que nous apprendrons à comprendre et à étudier à travers l’étude et le déchiffrement de manuscrits et d’incunables.

 

  • Pierre-Marie Joris : Questions de lecture.

« Le conte dit toujours vrai. Ce que dit le conte est vrai parce que le conte le dit. Certains disent que le conte dit vrai parce que ce que dit le conte est vrai. D’autres que le conte ne dit pas le vrai parce que le vrai n’est pas un conte. Mais en réalité ce que dit le conte est vrai de ce que le conte dit que ce que le conte dit est vrai. Voilà pourquoi le conte dit vrai. » (Jacques Roubaud)

Autant dire que – enjouement mis à part – rien ne va vraiment de soi.

Conte, œuvre littéraire, écrit de fiction, obéissent à des lois qui déjouent le sens commun et requièrent un singulier ajustement du regard comme une ductilité d’oreille : bref, une tournure d’esprit.

Aussi interrogerons-nous notamment, dans la perspective d’une esquisse de « poétique médiévale » et à l’aide d’exemples textuels à déchiffrer et à interpréter, les notions de source, de vérité, de mimèsis (rapport au monde) et de sèmiosis (champ du signe et régime du sens)… Amorce donc d’une expérience (raisonnablement) raisonnée de l’objet, de la pensée et de la lecture littéraires.

 

Ateliers interdisciplinaires du laboratoire – H5MX301M

Pierre-Marie Joris (resp.)

La sensibilisation à l’actualité et à la valorisation de la recherche proposée dans le cadre de l’UE 1 s’effectue par la découverte des axes de recherches du laboratoire et l’assistance à des colloques, journées d’études ou autres manifestations scientifiques.

 

La validation des crédits correspondant à ce module implique :

  • La participation obligatoire aux « Ateliers de l’automne ».

Les « Ateliers de l’automne » consistent en une semaine de master class visant à présenter aux étudiant.e.s, à plusieurs voix, une partie des recherches en cours au sein du laboratoire.

Ils se tiendront (exceptionnellement, étant donné le contexte sanitaire) du 18 au 22 janvier 2021

Programme à venir

 

 

Contenu Nb d’heures Crédits ECTS Coef.
3 séminaires au choix au sein de la liste
3 × 18h CM 6 2

 

L’étudiant.e choisit 3 séminaires dans cette liste

Histoire I – H4MX104M

Stéphane Boissellier : Dossiers d’histoire économique du monde rural.

Contre les tendances historiographiques actuelles, privilégiant les témoignages subjectifs et l’acteur individuel, nous postulons que les hommes du passé doivent être compris aussi en les replaçant dans de grands agrégats (approche holistique) et en étudiant leur position au sein de mécanismes objectifs (mécanismes qui les dépassent et les contraignent, en partie parce qu’ils n’ont pas conscience des « effets de système » générés par la combinaison des actions individuelles). Par ailleurs, nous considérons que les hommes relevant de la condition sociale la plus répandue (qui se trouve être la plus humble) méritent autant d’intérêt que les élites, même s’ils ont laissé proportionnellement moins de témoignages. C’est pour cela que nous proposons d’étudier des dossiers relatifs au monde paysan médiéval, dans une optique d’histoire économique (c’est‐à‐dire les processus techniques et sociaux par lesquels les hommes assurent leur reproduction et leur évolution matérielles) ; il faudra mesurer notamment dans quelle mesure les catégories de l’économie politique, mais aussi de l’anthropologie économique, sont utilisables par l’historien des temps pré‐industriels. Cette approche n’exclut pas l’étude de la culture immatérielle des populations rurales (domaine presque inexploré), car les phénomènes économiques des sociétés traditionnelles sont « encastrés » dans le lien social et le système de valeurs morales.

 

Histoire de l’art I – H4MX105M

Éric Palazzo : Art et liturgie au Moyen Âge 1. Historiographie et méthodologie.

 

Archéologie médiévale I – H4MX106M

Nicolas Prouteau : Du castrum au Palatium : la résidence élitaire du XIe au XVe siècle.

Ce séminaire porte sur la question de la résidence élitaire dans le grand Ouest de la France du XIe au XVe siècle. Après une brève présentation du contexte et des enjeux historiographiques, plusieurs thématiques seront abordées : la terminologie et ses limites chrono-typologiques (castrum, palatium, motta, turris…etc), l’organisation de l’administration féodale et les différents acteurs du monde castral, l’artisanat au château et de manière générale la culture matérielle des élites médiévales, le château et l’environnement. On s’interrogera aussi sur le rôle du palais et du château dans la construction et la centralisation du pouvoir. La seconde partie du séminaire s’appuie sur plusieurs études de cas ayant fait l’objet de programmes de recherches et/ou de fouilles archéologiques : (Talmont Saint-Hilaire, Chinon, Vouvant, palais comtal de Poitiers). L’objectif est de sensibiliser les étudiant.e.s au croisement des sources et des disciplines et de montrer en quoi cette plurisdisciplinarité est susceptible d’apporter de nouvelles perspectives sur la résidence et les lieux de pouvoirs au bas Moyen Âge.

 

Lettres I – H4MX107M

Pierre-Marie Joris : Le feu du désir et l’Orient de Mélior (autour du roman de Partonopeu de Blois).

« Un texte médiéval ne se lit jamais seul. » (C. Méla) C’est dire qu’il s’écrit aussi dans l’échange et l’ouverture, le dialogue et l’émulation.

« Somme » romanesque, notre texte invite par son ambition hors du commun à une traversée du XIIe siècle narratif. Au carrefour du mythique, de l’antique et du breton, le roman, qui ne se prive pas non plus d’une certaine couleur épique, combine en une subtile conjointure l’érotisme de la fable d’Amour et Psyché, les dimensions tour à tour adultère et incestueuse des histoires de Troie et de Thèbes tout en captant le charme des aventures bretonnes et en jouant sur les séductions de la merveille orientale.

Au plus près de la fable amoureuse et à même la lettre du roman, notre lecture s’emploiera à montrer que transfert, remodelage et orchestration des matières et des éléments de culture obéissent à un remarquable dessein littéraire et révèlent une vision singulière du monde.

 

Contenu Nb d’heures Crédits ECTS Coef.
Recherche documentaire et rédaction du mémoire

Suivi du mémoire – évaluation du travail à mi-parcours

2 outils au choix au sein de la liste

Insertion professionnelle

12h TD

 

2 × 18h TD

6h TD

15 5

 

Recherche documentaire – H4MX108M

Cécile Treffort

La recherche documentaire, processus dynamique et réitérable qui accompagne toute étude scientifique, repose sur la consultation d’outils bibliographiques spécialisés et l’acquisition d’une méthode de travail qui, une fois maîtrisée, permet en outre de gagner en temps et en efficacité pour tout nouveau sujet à traiter. L’enseignement proposé aux étudiant.e.s de M1, de nature essentiellement méthodologique, vise à les aider à rationaliser et améliorer leur démarche de recherche, d’identification, de localisation et de référencement des documents relatifs à leur sujet de mémoire, qu’il s’agisse de sources d’information ou d’études permettant d’interpréter et de mettre en contexte ces dernières. En explorant les grands principes d’une recherche efficace tout en expérimentant les principaux outils à disposition pour en connaître le potentiel et le fonctionnement, chaque étudiant.e devrait ainsi parvenir à terme à se créer son propre carnet de recherche documentaire, en parallèle à la structuration d’une bibliographie normalisée.

Suivi du mémoire – évaluation du travail à mi-parcours – H4MX109M

Détaillé plus tard dans l’année

 

Outils

L’étudiant.e choisit 2 outils dans cette liste

 

  • DU Archives et métiers des archives – H4MX103C

Fabrice Vigier et Gaël Chenard (coord.)

Contact : fabrice.vigier@univ-poitiers.fr, gchenard@departement86.fr

 

Objectif : première initiation à l’archivistique et aux métiers des archives

Thèmes abordés : les Archives de France : panorama des institutions ; Droit des archives ; la conservation matérielle des archives ; la collectes des archives contemporaines ; la communication des archives au public ; description archivistique ; valorisation des fonds d’archives.

Intervenants : les directrices et directeurs des dépôts d’Archives départementaux de la Vienne, des Deux-Sèvres, de la Charente et de la Charente-Maritime (Gaël Chenard, Pierre Carouge, Aude Seillan, Marion Bernard, Louis-Gilles Perrault), des universitaires de Poitiers (Frédéric Chauvaud, Fabrice Vigier).

Organisation : les enseignements se déroulent aux Archives Départementales de la Vienne (30, rue des Champs Balais) durant 5 lundis au premier semestre. Ces enseignements sont mutualisés avec ceux du DU Archives et Métiers des archives (qui est une formation autonome des Masters HCP ou Mondes Médiévaux).

Intérêts : cet enseignement s’adresse aux étudiant.e.s voulant s’initier au métier d’archiviste, envisageant éventuellement d’intégrer une formation professionnelle en archivistique (Master Pro à Angers, Lyon, Mulhouse…) ou voulant préparer le concours d’attaché de conservation du Patrimoine, option archives (catégorie A). Les étudiant.e.s qui suivent cet enseignement ont tout intérêt à s’inscrire aussi (à la scolarité) au DU Archives et Métiers des archives : cela leur permet d’obtenir un diplôme supplémentaire (ce qui enrichit, du coup, considérablement leur CV…). Cette seconde inscription est gratuite pour les étudiant.e.s boursiers.

 

  • Paléographie latine et française – H4MX101C

Émilie Kurdziel

Le travail de l’historien nécessite l’approche directe de la source inédite. Or, en Occident, jusqu’à la fin du Moyen Âge, elle est écrite dans un latin (ou en langue vernaculaire à partir du XIIIe siècle) fortement abrégé et souvent d’un trait cursif et rapide. Une initiation à la lecture de la documentation est, par conséquent, indispensable pour accéder au manuscrit médiéval. Adapté au niveau de chacun, cet enseignement sera pragmatique pour permettre de travailler au plus tôt en archives. Il initie aussi à la diplomatique, la science des chartes, dans le cadre ludique qu’implique toute découverte, à partir de sources variées, des différentes régions de l’Occident médiéval.

 

  • Philologie – H4MX102C

Cinzia Pignatelli : Initiation aux problèmes d’édition.

 

  • Techniques archéologiques (stage, formation ou atelier) – H4MX104C ?

Nicolas Prouteau (et structures d’accueil) : Les étudiant.e.s en archéologie médiévale engagés dans un partenariat/codirection avec une institution (Drac, entreprise d’archéologie préventive) ou un.e. spécialiste dans un domaine d’expertise doivent réaliser un stage, une formation ou un atelier. Cet outil leur permet d’apprendre une ou plusieurs technique.s particulière.s (fouille, archéologie du bâti, topographie, projet SIG, prospection, DAO… ) et leur permet de perfectionner leur formation sur le terrain.

 

Insertion professionnelle – H4MX116M

Faire son bilan de compétences.

Cet enseignement aborde les principes d’une stratégie de recherches d’emplois et de stages. Les étudiant.e.s seront invités à s’interroger sur eux-mêmes, leur parcours et leurs souhaits. Les étudiant.e.s seront également introduits à l’utilisation du Portefeuille d’Expérience et de Compétences (PEC)

 

Contenu Nb d’heures Crédits ECTS Coef.
Langues anciennes (latin + langue romane)

Langue vivante (anglais)

15h + 9h TD

18h TD

6 2

  • Cinzia Pignatelli : Langues anciennes.

 

– latin (15h) H4MX104C

– langues romanes (9h) H4MX105C

 

  • Regina Kirtley-Nicolas : Langues vivantes – H4MX112M

Anglais adapté à la pratique de la recherche en SHS et en littérature (18h).

 

Le choix de dispenser des cours d’anglais est lié à l’importance de cette langue dans la communication scientifique à l’échelle internationale. Les étudiant.e.s sont toutefois fortement encouragés à poursuivre leur apprentissage d’autres langues vivantes à la Maison des Langues de l’université de Poitiers ou à l’UFR Lettres et Langues.

 


  • La vie étudiante continue sur les réseaux sociaux